DECOUVERTE DE L'AFRIQUE AUSTRALE

NAMIBIE NORD

NAMIBIE  NORD  -Suite

LE   PARC   NATIONAL  D’ETOSHA – 12 et 13- 10

Le Parc d’Etosha est  considéré comme l’une des plus belles réserves animalières au monde. Il occupe un immense désert salin plat.

                                                

 

Nous l’avons parcouru  d’Est en Ouest, de la « Von Lindequist Gate »à Namutoni à la « Anderson Gate » à Okaukuejo, traversant la savane et la forêt clairsemée (environ 150 km).

La visite a duré 2 jours. Nous avons passé la nuit au camping central « Halali » d’où nous avons pu observer trois rhinocéros et un félin qui étaient venus se désaltérer dans un trou d’eau éclairé, tout près.

 

                                               

Nous avons fait pratiquement toutes les pistes sillonnant le parc. Nous ne portons aucun jugement, nous relatons seulement ce que nous avons vécu. La conduite a été passablement âpre. Les pistes les plus usitées, c’était de la «  tôle ondulée » parfois terrible, les moins fréquentées n’étaient souvent que trous énormes suivis de rochers dangereux. En tout, nous avons fait  350 km de piste dans tout le parc.

 

Nous possédions un plan nous indiquant les points d’eau où nous étions plus à même de rencontrer les animaux lorsqu’ils viennent s’abreuver, quoique nous en rencontrions  absolument partout, quelquefois si près de nous que nous étions surpris, par troupeaux énormes, par centaines ou isolés dans la savane, sur les pistes, cachés par la végétation…

En aucun cas nous ne devions sortir du véhicule.

La faune comprend d’importantes populations de mammifères ongulés, les phacochères et surtout les antilopes, les bubales roux (red hartebeest), les diks-diks  minuscules, les springboks, les impalas, les grands koudous, les nyalas, les gemsboks (oryx), les gnous…

                                                

 

 

 

 

 

 

 

 

                                               

Les éléphants, les girafes, les rhinocéros, les zèbres…

                           

 

 

                             

 

   

  

 

 

Et de mammifères carnivores, les chacals dont le chacal à chabraque que nous avons vu, les léopards, les hyènes, les guépards, les lions…

                                               

 

Il y a même des oiseaux, les autruches, les northem black korhaans, les kori bustards…

 

 

 

 

 

Nous avons eu la chance de voir en grand nombre à peu près tous ces animaux à l’exception des  félins qui sont souvent dissimulés dans le bush ou se reposent au pied des arbres, difficilement visibles.

Nous sommes encore une fois comblés. Jamais nous n’aurions pensé voir autant d’animaux…

En sortant du parc, toujours émerveillés mais fatigués, nous rejoignons un camping très proche «  Etosha Safari Camp ».

Nous y rencontrons Carmen et Martin, un couple d’allemands avec qui nous avons bien bavardé … Carmen parlant français !...Malheureusement pour eux, le séjour se terminait. Bon courage à vous pour la reprise du travail …mais les souvenirs vont vous aider !!!

                                                

 

DE  OUTJO  A  RUNDU  PAR  TSUMEB -16-10

Lorsque nous sortons du parc d’Etosha, la tête pleine d’images incroyables, un peu  abasourdis  mais ravis, nous prenons une journée à « Outjo Etotongwe Lodge » où nous étions déjà venus. Comme il y a le Wifi c’est de là que nous vous avons envoyé le dernier article du blog. (Sans vous parler d’Etosha, les photos n’étant pas enregistrées !)

Puis nous continuons sur OTJIWARANGO.  La température dépasse souvent 38° !

                                                

Arrivés à TSUMEB, nous allons nous installer dans un camping reposant avec de la pelouse, des bassins, des cascades, de grands arbres…

 

A Tsumeb, nous visitons « Helvi Mpingana Kondombolo Cultural Village ». C’est un village- musée présentant des habitations, des traditions culturelles et quelques objets des principales ethnies namibiennes.

Cela est très intéressant et complète bien nos visites antérieures. Cependant, nous regrettons que le site ne soit pas mieux entretenu…il court à sa perte !

 

 

 

                                                

Un peu plus loin, à GROOTFONTEIN, nous visitons le site de la « Météorite de Hoba ».

En 1920, près de Hoba fut découverte la plus grosse météorite du monde. Elle serait tombée sur terre il y a environ 80000 ans. Elle mesure 3m  sur 1 m d’épaisseur, pèse 54 tonnes  et contient 82 % de fer, du nickel, du cobalt et des traces d’autres métaux…

 

                                                

Ensuite, nous continuons nord-est jusqu’à RUNDU.

Tout d’abord, le paysage est sans grand intérêt puis à une centaine de kilomètres de Rundu, de très nombreux petits «  kraals » (villages de cases) se succèdent.

 

 

Nous voyons de nombreux écoliers en uniformes, le bas gris ou marine, le haut jaune ou rouge ou bleu ou blanc… suivant l’école… Tous habillés de même, c’est très joli ! Ils entament souvent une longue marche sous un soleil brûlant pour rentrer chez eux.

 

Les animaux broutent sur le bas-côté, traversent la route sans se presser.                                                                       

                 

Certains villages présentent un peu d’artisanat sur le bord de la route.

Cette région à l’habitat typique est très vivante, colorée…

La ville de Rundu, au bord de l’Okavango, est très chaude, grouillante…Nous y passons la nuit et circulons un peu dans la ville. Attention de ne pas quitter les rues principales, il est facile de s’ensabler dans les rues adjacentes  ou de crever un pneu en roulant sur les innombrables tessons de bouteilles jonchant le sol !!!

 

LA  BANDE  DE  CAPRIVI.

A Rundu, nous entrons dans la « Bande de Caprivi », renommée récemment « Région du Zambèze ».

Cette curieuse bande de terre verdoyante de 450 km de long sur 30 km de large a été créée à la signature d’un traité en 1890 (Colonie allemande…).

Le paysage est à peu près semblable si ce n’est que les villages sont implantés plus près du fleuve Okavango et que nous n’en voyons que très peu. Nous essayons de nous rapprocher mais les pistes nous font reculer !

La végétation est plus verdoyante, de grands arbres verts bordent la route, les mopanes.

Certains villageois exposent du bois ou des fagots d’herbes sèches servant à la construction des cases, des clôtures…

 

                                                

Nous arrivons à Divundu .

Le camping est au bord de l’Okavango, toujours extrêmement agréable. Il y a de la verdure et les oiseaux s’en donnent à cœur joie, de même que les grillons à la nuit. La chaleur est accablante, plus de 40° !

 

 

                             

Plus loin, nous voyons de typiques villages et arrivons dans une zone plus humide, herbeuse où paissent des vaches mais aussi des impalas.

 

 

                                               

C’est au bord du Zambèze, cette fois, que nous dormirons !

 

Demain, nous quittons la Namibie que nous avons adorée. Les paysages et la faune y sont absolument envoûtants, les gens extrêmement gentils. Puis, nous passerons au Botswana.

ENCART . A l’attention de nos chers voisins surtout !

Il ne faudra pas être surpris si vous nous voyez arriver avant Joline. Nous vous avions dit que nous visiterions le Mozambique pendant qu’il voyagerait en bateau et, sans revenir chez nous, irions le retirer directement à Zeebrugge à son arrivée.

Or, lors de nos piratages internet, nous avons perdu tous nos contacts, adresses…dont l’agence qui organisait ce séjour.

Le séjour n’était pas finalisé à cause des dates encore inconnues du retour par bateau….

Nous considérons que ce séjour ne peut se faire et nous rentrerons donc avant Joline !

 

Merci infiniment pour tous vos gentils messages .A bientôt avec d’autres récits et photos !

 

 

 

 

 

 


Publié à 11:29, le 24/10/2018, dans NAMIBIE FIN, Nata
Mots clefs :



Commentaire sans titre

{ 15:26, 25/10/2018 } { Publié par Tondu }
Tout simplement fabuleusement magnifique !!!
Continuez

foret de tronçais

{ 21:52, 25/10/2018 } { Publié par josiane michel }
Nous vous remercions d'avoir enrichi notre vocabulaire animalier..... Profitez des grands espaces et de tous ces paysages magnifiques, même si les pistes ne sont pas toujours carrossables.
Notre titre forêt de Tronçais, vous indique que des grands esprits veulent rentabiliser l'exploitation des forêts domaniales et donc les privatiser....
Josiane Michel

Commentaire sans titre

{ 19:19, 26/10/2018 } { Publié par Marie-Christine }
Bonjour Aline et Georges,
Encore de bien belles photos! Quelle chance d'avoir rencontré autant d'animaux! J'ai trouvé, entre autres, les éléphants impressionnants et les girafes pleines de grâce! Merci à tous les deux pour ce moment de dépaysement et je vous souhaite une bonne continuation pour la suite de votre magnifique voyage.
Je vous embrasse
Marie

Commentaire sans titre

{ 18:40, 29/10/2018 } { Publié par jean-Pierre }
Merci de nous faire vivre ce magnifique voyage.
Je vous embrasse.

{ Page précédente } { Page 5 sur 11 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



«  Décembre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31 

Sites favoris


Rubriques

AFRIQUE DU SUD RETOUR
AFRIQUE SUD RETOUR
APRES LE LESOTHO
CAPE TOWN ET COTE OUEST
DEBUT DU VOYAGE
LA NAMIBIE
LA NAMIBIE SUITE
LE BOTSWANA
LE LESOTHO
NAMIBIE FIN
NOTIFICATION

Derniers articles

APRES LE LESOTHO, RETOUR EN AFRIQUE DU SUD
EN ROUTE POUR LE LESOTHO
RETOUR EN AFRIQUE DU SUD
LE BOTSWANA NORD
NAMIBIE NORD

Amis