DECOUVERTE DE L'AFRIQUE AUSTRALE

PENINSULE DU CAP ET NORD

CAPETOWN  ET LES  ENVIRONS

 

HERMANUS – 12-09

Après avoir visité le phare à la pointe la plus au sud de l’Afrique, à Agulhas, nous avons rejoint hermanus en passant par Napier, joli village.

 

Nous sommes passés aussi auprès de vignobles, les plus austraux d’Afrique.

A Hermanus, nous nous sommes installés  dans un agréable camping où rapidement nous avons préparé le dernier blog que vous avez reçu le 12 septembre. Nous avons pu l’envoyer grâce à Melany qui a su nous connecter à son mobile, le camping n’ayant pas, comme les autres, de wifi.

 

La baie au pied d’Hermanus est  bien connue pour accueillir chaque année de juin à novembre les baleines franches australes qui viennent mettre bas et élever leurs petits. Nous nous promenons en bord d’océan, les rochers sont très beaux, des damans (hyrax ) y circulent ou se chauffent au soleil .

                                               

Nous nous arrêtons près du vieux port et depuis  les rochers  nous restons à observer les baleines. Il y en a beaucoup, mais, comme d’habitude, il est très difficile de prendre des photos.

 

 

                                               

Cela nous a rappelé la plage de « Las Pardelas »en Amérique du sud. Nous pensons fort à Isabelle, Francis, Véronique et Patrice…les bons et émouvants moments…Là, nous ne pouvons rester près d’elles, il nous faut retourner au camping.

 

PENINSULE DU CAP – SIMON’S TOWN

Le 13-09, nous partons, la route passe un col en montagne, l’Océan est tout proche, les vues sont très belles.

                                               

A nouveau, nous voyons un spectacle peu réjouissant dont nous  ne  vous  avions pas encore parlé par discrétion.

Sachez que chaque ville importante est flanquée   d’un anneau périphérique de bidonvilles, les « townships ». Des cabanes en tôle, rallongées, surélevées, enchevêtrées… quelquefois arrangées avec goût…là, on les a peintes en rose ! Nous n’osons  à peine penser à la vie des personnes et enfants qui vivent là. Il y a un programme d’établi et en cours d’exécution. Souvent, en face ou à côté  d’anciens bidonvilles, l’Etat fait construire de petites maisons sans chichi mais certainement très appréciées  pour reloger toutes ces personnes.  Le problème sera que l’accroissement de la population sera plus rapide que les constructions !!!

 

 

Là, les plages sont de sable blanc et viennent flirter avec le bord de la route, plus loin, nous passons entre les dunes…

 

Encore quelques vignes…et nous entrons dans Simon’s town, jolie ville sur la Péninsule du Cap.

 

Nous nous installons sur le camping de « Froggy pond Resort »qui surplombe l’Océan, nous avons une vue splendide.

 

                                               

Puis, nous partons à pied rendre visite aux « pingouins africains », en fait, des manchots, à Boulders Beach.

 

 

Le lendemain, nous partons tôt sur le site de « Boulders Penguin Colony ». Nous passons de longs moments à les observer dans leurs nids, avec les petits tout duveteux, lorsqu’ils partent à la baignade, en reviennent et s’ébrouent, se taquinent, se toisent, cherchent de la nourriture en mer et à ce moment-là, piquent des pointes de vitesse de natation incroyables…

Leurs attitudes sont amusantes. Lorsqu’ils chantent aussi, on dirait des ânes qui braient.

 

 

 

Ensuite, nous visitons la ville aux belles façades de maisons victoriennes.

 

Nous dégustons du bon poisson dans un restaurant du port et rentrons toujours à pied en suivant la côte.

 

                                                

 

LE CAP DE BONNE ESPERANCE ET CAPE POINT .

Samedi 15-09, il bruine un peu, nous craignons pour les visites de la journée. En fait, le beau temps vient très vite…Nous roulons plein sud vers Le Cap de Bonne Espérance. La côte est escarpée, les flancs de montagne rocailleux.

Nous rencontrons beaucoup de cyclistes qui, comme partout, veulent se mesurer aux difficultés des routes pentues…

Le « fynbos », végétation unique de la région du Cap, par endroits, est magnifique. Commencent à fleurir sur d’immenses étendues, les « protées » jaunes, rose…qui laissent à penser que dans quelques jours, ce sera renversant de beauté !

 

 

 

Les babouins, pas toujours faciles, se sont semble-t-il appropriés la pointe de la péninsule. Ils traversent en sachant, je pense, que les automobilistes et les cyclistes les respecteront.

 

Nous allons tout d’abord à «  Cape Point », de là, nous prenons le funiculaire qui nous monte presque jusqu’à l’ancien phare,  nous terminons à pied, admirons tout au long de la promenade  la côte magnifique. La pointe du Cap de bonne Espérance : « Cape of Good Hope » avec la plage Diaz (du nom du navigateur Diaz Bartolome qui, en 1497, atteint cet endroit).

 

                                                

Nous découvrons la pointe « Cape Point »avec le nouveau phare construit en 1919.

 

Nous nous disons : Bien sûr, c’est bien vrai, tout comme nous étions il y a quelques années  à Ushuaia, tout au sud de l’Amérique, là, nous sommes tout au sud de l’Afrique…Des symboles… mais qui représentent pour nous des rêves accomplis.

Ensuite, avec Joline, nous prenons la route  qui mène de l’autre côté du Cap de Bonne Espérance, là où se trouve le panneau indicateur avec les coordonnées géographiques, tant convoité pour faire la photo à ne pas manquer !

  

                                               

Il parait qu’ici, le bon air pur peut nous rajeunir de dix ans…A voir !

Tout près, nous nous arrêtons déjeuner, des cormorans, des ibis font le spectacle.

 

Nous repartons, passons près d’un élevage d’autruches.

                                               

La côte est toujours éclatante lorsque le soleil éclaire ce sable incroyablement blanc.

 

Sur cette plage, des surfeurs s’entrainent à « rider les tubes » car c’est vers Hout Bay près d’ici qu’a lieu chaque année la compétition « Red Bull Big Wave Africa ». On dit qu’ici c’est « La Mecque »des surfeurs, les « tubes » peuvent atteindre 14 m. de hauteur. 

                                                

 

KOMMETJIE – SOETWATER RESORT

A quelques kilomètres, nous nous installons sur un camping tout confort…à 91 rands, soit environ 6 Euros. Nous avons la vue sur l’Océan, sur le grand phare blanc. Allez trouver ceci chez nous pour ce prix ! Nous sommes seuls, Jo et moi , ce soir, admirons un beau coucher de soleil pour clore une belle journée, bien remplie, qui nous a charmés.

 

 

CAPE TOWN - KIRSTENBOSCH NATIONAL BOTANICAL GARDEN

19-09- En Afrique du sud, il y a dix jardins botaniques. Les collections de plantes qu’ils abritent servent à la recherche scientifique, à l’éducation et à la protection de la biodiversité végétale. Celui-ci est le plus grand, créé en 1913, il est adossé à la montagne de la « Table » au Cap.

Il y a une quantité folle d’espaces renfermant des variétés spécifiques, un arboretum, une passerelle pour découvrir la canopée...

 

 

 

 

Nous avons vraiment apprécié cette visite, nous serions très prétentieux si nous vous disions que nous avons retenu leurs noms !

A nouveau, nous devons retourner sur un terrain de camping, nous empruntons la route côtière et passons « Chapman’s Peak Drive », magnifique route avec ses 114 virages serrés et ses rochers abrupts superbes. 

 

 

 

«NORDHOEK- CHAPMAN’S PEAK CARAVAN FARM “ Près de la superbe plage.

                                                 

Un poème ! Des cabanes à poulets partout, des poules avec poussins, des oies, même un jars agresseur, plusieurs paons, des chevaux, des vaches…un champ de caravanes en « storage », un autre…en  fin de vie… quelques  « installations » d’habitués et des emplacements  sur le même style. Les poteaux supportant les boites électriques, difficilement reconnaissables et trouvables ! La douche…au…fond…Nous ne sommes pas allés voir ! A vous dire vrai, je n’étais pas du tout à l’aise !

 

 

CAPETOWN

Nous sommes partis tôt ce matin pour essayer de continuer la visite de Capetown. Nous avons donc fait la même route qu’hier soir, dans l’autre sens et retrouvé les virages … mais aussi les belles vues.

 

 

Cependant, le ciel était de plus en plus bas nous arrivons au pied du téléphérique pour la « Mountain Table », montagne de 1086 m qui domine la ville. La station est fermée, trop de vent, de nuages. De toutes  façons, nous n’aurions rien vu du haut.

Nous nous contentons donc  de quelques photos prises au pied du téléphérique !

 

Que faire ? Le lundi, les musées sont fermés ! Alors nous partons au nord de Capetown,  cette fois,  pour aller passer le reste de la journée à flâner, à faire des travaux d’entretien de Joline.

Nous sommes à Melkbosstrand dans un très grand et confortable camping…Il se trouve à 40 km  de Capetown. Tout cela parce qu’il n’y a pas d’hébergements pour les campeurs près de la ville.

Mardi, courageusement, Jo reprend le volant dans l’espoir de visites dans Capetown. Tout de même, à Capetown  la  chance n’est pas avec nous ! Nous y étions déjà venus lorsque nous sommes arrivés par avion…il pleuvait !!!

Ce matin, nous tentons de prendre le ferry  pour faire la visite de Robben  Island, là où se trouvait la prison où Nelson Mandela a été enfermé 18 ans. Complet ! Ils prennent déjà les réservations pour demain…Ce n’est pourtant pas la pleine saison ! Nous ne reviendrons pas.

Ensuite, nous passons beaucoup de temps au resto avec wifi près de « Clock Tower » et du port. Ce qui nous permet  de communiquer avec certains de nos contacts (perdus lors du piratage)…liés à notre voyage, transport de Joline et autres…

Une éclaircie, vite, à pied, nous partons dans la ville chercher Joline, garé…pas mal loin…Nous entrons dans une circulation indescriptible à cette heure…pour….devinez…essayer de monter à la « Mountain Table » !

 

Bientôt, nous renonçons puisque, à nouveau, les nuages la couronnent…Nous rentrons  déçus  au camping. Nous n’avons pas visité tout ce que nous avions prévu !

WEST  COAST  NATIONAL  PARK- 19-09

Le lendemain, il pleut toujours, nous partons vers le nord. A la mi-journée la pluie cesse, nous nous arrêtons pour visiter le parc national « West Coast », un lagon au bord de l’Océan.

 

 

Non, non, nous ne sommes pas à Yellowstone ! Ce sont juste les magnifiques couleurs du marécage abritant des ibis et bien d’autres oiseaux.

 

                                               

D’un observatoire au bout de la passerelle nous pouvons regarder les flamants.

                                               

 

                                               

La route sillonne le parc couvert de végétation spécifique, de fleurs…

Très souvent nous voyons les dunes de sable blanc, le lagon de couleur rose parfois, émeraude ou carrément bleu- profond.

 

Les autruches nous paraissent énormes.

                                               

Deux magnifiques et impressionnants élands du Cap paissent tranquillement.

 

De même, un élégant bontebok, au milieu d’un tapis de fleurs, semble bien paisible.

                                               

Ouf !!! Après Capetown, Jo est heureux de conduire tranquillement au milieu d’une nature si attrayante, si calme.

 

ROUTE AU NORD  DU CAP VERS LA NAMIBIE.20’09

Le jeudi, après une bonne nuit passée à Langebaan, avec le soleil et une douce température, nous visitons Paternoster avec ses maisons blanches, ses rochers chatoyants mais surtout sa belle plage protégée dans la baie.

Il parait que c’est notre St Ttopez, rien vu de cela mais ce n’est pas l’été !

En fait, c’était un village de pêcheurs, tranquille et soudainement, sur le caprice de quelques riches, transformé en petite ville « à la mode ».

 

 

Arrivés à Piketberg, plus dans les terres, nous découvrons des marais salants.

 

Puis nous empruntons la  N 7, la « Cape Namibia Route » et suivons la vallée de l’ « Olifants River » de toute beauté.

Des montagnes, le Cederberg, nous passons même un col, s’élèvent sur notre droite, un peu de neige sur un sommet.

                                               

Dans la vallée, la rivière, des réserves d’eau, des canaux servent à irriguer des immensités de cultures de céréales, des plantations d’arbres fruitiers, des vignes…Nous ne pouvons pas vous l’envoyer mais des parcelles d’orangers sont en fleurs…Imaginez le parfum !

 

 

En arrivant à note point de chute pour passer la nuit à Vanrhynsdorp, la montagne devient rouge et présente de jolies formations. 

                                               

 

NAMAQUALAND  -«  LA ROUTE DES FLEURS »21-09

Soleil ! Température douce ! Agréable discussion avec les voisins campeurs…Que demander de plus ?

Dès notre départ, nous voyons une gazelle, un «springbok », comme souvent, nous lui tirons le portrait !

                                               

De suite le paysage change, ce sont tout d’abord de grandes étendues d’épineux, des petits bosquets, puis il devient de plus en plus désertique.

                                                

Nous roulons tranquillement pour admirer le paysage, ce n’est pas le cas de dizaines et dizaines de motards qui nous doublent comme des fusées, un rassemblement est prévu à Springbok.

                                               

Nous traversons le parc du Namaqua,  au printemps,  la région se couvre de fleurs. C’est absolument magnifique.

A droite, à gauche, dans les fossés, sur les rocailles, les talus, les flancs de montagne, des tapis de fleurs nous émerveillent.

 

 

 

 

Suivant la composition du sol, la nature de la rocaille, les fleurs sont différentes, rose plus ou moins soutenu, jaune clair, foncé, orange, bleu pâle.

Nous voyons très peu de villages, le sol est trop aride, par contre beaucoup de moutons  vivent en liberté dans cette végétation.

 

La traversée de cette contrée nous a absolument ravis.

Encore quelques visites autour de Springbok puis nous entrerons en Namibie. A bientôt !!!

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 16:26, le 22/09/2018, dans CAPE TOWN ET COTE OUEST, Springbok
Mots clefs :


Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



«  Décembre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31 

Sites favoris


Rubriques

AFRIQUE DU SUD RETOUR
AFRIQUE SUD RETOUR
APRES LE LESOTHO
CAPE TOWN ET COTE OUEST
DEBUT DU VOYAGE
LA NAMIBIE
LA NAMIBIE SUITE
LE BOTSWANA
LE LESOTHO
NAMIBIE FIN
NOTIFICATION

Derniers articles

APRES LE LESOTHO, RETOUR EN AFRIQUE DU SUD
EN ROUTE POUR LE LESOTHO
RETOUR EN AFRIQUE DU SUD
LE BOTSWANA NORD
NAMIBIE NORD

Amis